Sylvie GRYGER STANNAGE
Hypnothérapie à La Celle-Saint-Cloud
7 les Vergers, 78590 Noisy le Roi
 
Du Lundi au Samedi de 9h à 20h.
 
07 83 26 37 79
 

Comment faire un feedback efficace et agréable


Effectué de façon régulière, le feedback est un véritable outil de motivation mais surtout une occasion en or pour renforcer les liens de confiance avec ses collaborateurs.

 

Alors, voici quelques conseils pour mieux réussir vos entretiens de feedback.

 

Ne commencez jamais un feedback alors qu’il existe déjà des tensions, un conflit ouvert ou sous-jacent avec votre collaborateur. Aucune remarque, qu’elle soit positive ou négative ne passera.

 

Il convient d’aborder l’entretien parfaitement détendu. Si ce n’est pas le cas, avant de le débuter, prenez le temps de vous recentrer en respirant quelques minutes en profondeur (application Respirelax à télécharger sur votre téléphone). Vous serez ainsi en position basse, d’écoute, de respect et de confiance. Cela permet la mise en synchronisation avec votre interlocuteur et ainsi d’adapter naturellement votre communication verbale et non verbale.

 

Rangez votre téléphone portable. Ne le laissez pas sur la table, même si le son est coupé. Montrez ainsi que vous êtes totalement à l’écoute.

 

Faites un feedback en sandwich. Dans mon précédent article, j’ai expliqué la sensibilité du cerveau à tout ce qui est négatif, tout ce qui semble représenter un danger. Il est donc impératif d’encadrer les points d’amélioration par des points positifs :

 

3 points positifs

2 points d’amélioration

3 points positifs

 

Si vous avez fait une longue liste de points à améliorer chez votre collaborateur, acceptez de n’évoquer au cours de l’entretien que deux points d’amélioration. En effet, aucun compliment ne pourra compenser ce qui va être considéré comme un afflux de reproches qui fera douter de votre objectivité.

 

Lorsque vous abordez les points à améliorer, partez toujours d’une situation concrète, factuelle et ne jugez pas, ne faites pas de reproches. Vérifiez au préalable auprès de votre collaborateur qu’elle est sa lecture de la situation. Est-il conscient de la situation, des réactions qu’elle a générées, de son impact sur les autres ? Ne présumez de rien et posez des questions. La réponse à ces questions va vous permettre d’adapter votre discours ainsi que les solutions que vous allez proposer.

 

 


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.